En images

Sécurité routière : la moto idéale

Et l’association de rappeler l’émission de France 2 « Ils font bouger la France », du 2 juin. « Madame Béatrice Schönberg, autrement dit Madame Borloo, a expliqué, en toute indépendance naturellement, que les comportements des usagers des 2RM (deux-roues motorisés) étaient hautement irresponsables. »

Vitesse et alcool à moto : 50 % des accidents

Une rengaine reprise pour le bilan 2007 par Jean-Louis Borloo, ministre de l’Écologie en charge des Transports : « Si tous les conducteurs de motocyclette respectaient les règles en matière d’alcool et de vitesse, 50 % des accidents dans lesquels ils sont impliqués auraient pu être évités. »

Passons sur les motards qui ne seraient que 87 % à porter le casque sur autoroute, nous l’avons déjà évoqué (voir liens).

On nous rebat aussi les oreilles depuis plusieurs années avec le ratio « affolant » nombre de 2RM/accidents. « Alors qu’ils représentent 1,1 % du trafic, les motocyclistes comptabilisent 18 % des tués sur les routes, soit 830 personnes », nous dit-on ici. Sûr qu’avec deux roues de plus et une carrosserie, le bilan serait moins lourd.

Une presse sourde, aveugle et muette ?

L’affirmation est reprise par Jean-Luc Martin, ancien rédacteur en chef d’Auto Moto et de l’Automobile Magazine, dans une tribune publiée par Le Monde (23/06) concernant la « brusque montée de la violence routière » (voir liens).

M Martin aligne les clichés et conclue que le responsable serait le « comportement des deux-roues ». Si, si, même pour celui des automobilistes. Précisons qu’il généralise le comportement observé de certains conducteurs parisiens de 2RM. Très représentatif…

Certes, tous les motards ne sont pas des anges, sachons balayer devant notre porte. Que le gouvernement joue avec les statistiques passe encore, c’est le « jeu politique ».
Mais quand télés et journaux généralistes reprennent la communication sans aucune analyse, ça frise la propagande, au moins dans la forme.

Publicité
Publicité