Espace abonné

NOUS SUIVRE SUR LE WEB

flux RSS Motomag Nous suivre sur Facebook Twitter avec Motomag Google+ avec Motomag Chaîne YouTube Motomag

Abonnement et réabonnement à Moto Magazine et ses Hors-Séries

RECEVEZ LA NEWSLETTER

Etapes et hébergements Moto Magazine

 Petites annonces 

Questionnaire occasion

Promo Boutique

Vos blogs

Créer un blog


Casque d’âne

ANNUAIRE DES MOTARDS

Fédération Française des Motards en Colère

En ce moment vous discutez de

Voir tous les débats de Motomag


Articles les plus lus

Thèmes les plus populaires

1936/1936
1785/1936
1435/1936
1343/1936
1242/1936
753/1936
707/1936
678/1936
573/1936
567/1936
555/1936
546/1936
497/1936
464/1936
356/1936
339/1936
318/1936
313/1936
305/1936
302/1936
277/1936
274/1936
233/1936
213/1936
motomag.com
Défense de la moto

Sécurité routière : campagne choc contre les accidents en rase campagne (+vidéo)

La Direction à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) lance, le 23 mai, une campagne de sensibilisation sur le risque à moto en rase campagne. Alors, rasante ou non, la campagne ?

 
 
Sécurité routière : campagne choc contre les accidents en rase campagne (+vidéo)

« A moto, le plus grand danger c’est de penser qu’il n’y en a pas. » Le slogan de la nouvelle campagne de la Sécurité Routière française est plutôt bien vu. Le reste est plus discutable…
Le 22 mai, les statisticiens de l’Observatoire national de sécurité routière (ONISR) ont expliqué à la presse qu’ils avaient identifié un « gisement » de risque d’accidents de moto : le motard qui se tue en solo (sans tiers identifié), de jour et par beau temps le plus souvent, et en rase campagne.

Un film et une affiche ont été réalisés, pour sensibiliser le public motard à ce phénomène. Mais, revenons en arrière, et décortiquons les statistiques d’accident présentées par l’Onisr le 22 mai…

Estimations

Les chiffres de 2011 sont encore à l’état d’estimation : le nombre de décès à moto serait de 772, soit une augmentation de 10 % par rapport à 2010 (704) ; celui des cyclomoteurs, à 209 au lieu de 248, soit une baisse de 16 %. La hausse serait de 3 % pour l’ensemble des deux-roues motorisés (2RM).

Suite de l'article >>>

EN IMAGES

Commentez l'article (114 commentaires)

Pour la protection des usagers de la route vulnérables, notre nouveau gouvernement décline sa stratégie en misant sur la prévention (un peu à marche forcée, quand même...) : http://www.lerepairedesmotards.com/... Edifiant, non ?

consultez aussi :

Tags

Sécurité routière - Colère - Sécurité
Tip A Friend  Envoyer par email   Afficher une version imprimable de cet article Imprimer

Focus sur la perte de contrôle

La campagne de ce printemps 2012 est axée sur une sensibilisation particulière : lutter contre la baisse de vigilance quand le motard roule en rase campagne. Selon l’Onisr, 61 % des tués à moto en France en 2010 (432 personnes exactement) se sont tués en rase campagne. 36 % (253) l’ont été en solo, c’est-à-dire sans tiers identifié. Situation classique de perte de contrôle…

Beau temps

Intéressant, l’Onisr a superposé la courbe des jours de beau temps ces 25 dernières années (températures moyennes journalières sur une année), avec celle des tués à moto durant 11 ans (rapportés aux mois de l’année). « Il y a une corrélation parfaite entre les deux courbes », observe Louis Fernique, responsable de l’Onisr. Et d’en conclure que le risque est plus élevé qu’en temps de pluie, par exemple. C’est de la statistique : forcément, par temps de pluie, moins de motards circulent.

Campagne perfectible

Toutefois, ce choix d’orientation sur l’accident en rase campagne s’avère perfectible. Voici pourquoi :

1- Regrettons que la DSCR ait choisi cet angle, et pas celui des tués dans des collisions, qui souligne la nécessité d’un meilleur partage de la route. Sur les 704 morts à moto en 2010, 404 l’ont été dans une collision avec un tiers identifié, et 47 dans une multicollision. Dans 53 % des collisions à deux, le motard n’était pas responsable. Avec une vraie politique d’éducation (et pas seulement une campagne de communication), ce pourcentage pourrait sans doute diminuer. « Le problème complexe, c’est celui de la cohabitation auto-moto », avançait Louis Fernique durant sa présentation. Un problème que la DSCR occulte de fait.

2- « On est sur une hausse très soutenue du parc depuis 1995 », poursuivait Louis Fernique. En effet, tandis que le parc de 2RM en circulation a été multiplié par 6,7 entre 1970 et 2010 (de 0,22 millions à 1,44 million de véhicules) selon l’Onisr, le nombre de tués n’a été pultiplié que par 2,2 (de 327 à 704). C’est toujours beaucoup trop. Mais ces décès soulignent là encore que le problème de cohabitation auto-moto, voire camions-moto, s’accroît avec le parc. Alors, pourquoi ne s’attacher qu’aux accidents survenus sans tiers identifié ?

3- Le représentant de la FFMC, Marc Bertrand, a eu une remarque pleine de bon sens à l’issue de cette présentation : « Si l’on se tue en rase campagne, de jour et par beau temps, seul de surcroît, à quoi sert le brassard rétro-réfléchissant qui devrait être obligatoire en janvier 2013 ? » Vous aussi, débattez de son utilité dans le forum ci-après.

Si la vidéo montre une partie des aléas que nous rencontrons dans la circulation, la Direction de la Sécurité Routière a recours à la caricature en nous montrant un motard à la conduite pour le moins agressive, dommage la crédibilité du propos en pâtie et on ne peut que voir les motards encore une fois stygmatisés… une occasion raté de passer le message "juste" qui vaut pour chaque usager de la route "« … le plus grand danger c’est de penser qu’il n’y en a pas. »

Nicolas Grumel - 23/05/2012

Nos derniers articles

Manifestations FFMC : la réponse de la Sécurité routière

Nous avons demandé au nouveau délégué du gouvernement à la Sécurité routière, Jean-Robert Lopez, de commenter la forte mobilisation contre l’inflation sécuritaire du 12 avril dernier, derrière la FFMC. Voici les réponses.

Manifestations FFMC du 12 avril : où se retrouver ?

Voici les lieux et horaires des rassemblements, dans le cadre de la manifestation FFMC du 12 avril 2014 contre l’inflation sécuritaire, par ordre croissant des départements. Préparez les motos !

Limitation de vitesse : la FFMC dénonce l’inflation sécuritaire

Le 20 janvier, le ministre de l’Intérieur a présenté un bilan positif des accidents de la route en France en 2013 (-11 % de tués en un an). Il a pourtant promu l’idée d’abaisser la limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire. La FFMC dénonce l’inflation sécuritaire.

Accidents de la route : en 2013, à nouveau un bon bilan annuel

Comme en 2012, le bilan des accidents de la route en 2013 est favorable : le nombre de tués dans un accident de la circulation en France a baissé de 11 % tous véhicules confondus, et de 3 % dans la catégorie motos et scooters.

Route : baisse des tués en 2013… et baisse des vitesses en 2014

Attention, un bon bilan des accidents de la route (-10 % entre 2012 et 2013) peut cacher une baisse des limitations de vitesse ! Malgré l’accalmie sur le front de l’insécurité routière, le gouvernement projette toujours de réduire la limitation de 90 à 80 km/h sur certaines départementales…

Nous suivre sur
le web