Apple, la marque à la pomme, ne propose plus les applications anti-radars sur l’AppStore, son serveur de téléchargement. Cette décision a été prise sous la pression du Sénat américain sous couvert de sécurité routière.

En mars, le groupe canadien RIM, développeur du BlackBerry, avait déjà été obligé de retirer son application de son catalogue de vente, selon LeFigaro.fr.

La décision prise par Apple devrait concerner prochainement la France.
Ce qui va certainement décevoir les très nombreux utilisateurs des systèmes embarqués Coyote, Wikango et autres, qui s’étaient rués, suite aux annonces du CISR voulant interdire ces appareils, sur ce genre d’applications à télécharger pour smartphones.

Seule alternative pour l’instant : Google n’a pas encore décidé de retirer ses applications de l’Android Market. Mais pour combien de temps ?

Publicité
Publicité