En images

Salon moto de Paris : un nouveau gilet airbag autonome

Après les Alpinestars Tech-air Street (voir notre article) et Dainese Milano 1000 (voir notre analyse), un nouvel airbag autonome vient d’être présenté lors du salon de Paris. Commercialisé par la jeune entreprise française Hi-Airbag Connect, ce modèle regroupe en un seul module trois fonctions réparties habituellement entre pilote et moto :

- un accéléromètre pour mesurer les fortes décélérations lors d’un choc,
- un gyroscope pour détecter les glissades,
- un système de gonflage des coussins.

Gilet
L’ensemble est implanté dans un gilet, format qui permet une utilisation sur tout type de vêtement : veste textile en hiver, blouson aéré en été… Autre atout, son tarif (859 €) est quasiment deux fois inférieur à celui des concurrents précités.

Quelques inconvénients
Quelques points soulèvent moins l’enthousiasme. Le temps d’activation et de déploiement (de 140 à 200 millisecondes) est encore long en regard des 80 ms préconisées comme seuil incompressible en cas d’accident contre un véhicule. Autre inconnue, l’influence du module et de la cartouche de gaz placés en bas du dos, même s’ils sont séparés de la colonne vertébrale par une protection dorsale de niveau 2, la plus absorbante.

Une application pour smartphone, en cours de développement, devrait aider à gérer le niveau de charge de la batterie (environ 50 h) tout comme d’autres éléments.

Prometteur
D’ores et déjà commercialisé au tarif de 859 €, cet Hi-Airbag Connect s’annonce prometteur, en dépit de zones d’incertitudes. Les tests actuellement menés en laboratoire et destinés à sa certification devraient contribuer à les lever.

Publicité
Publicité