Appelée opération « virage du désespoir », la sécurisation d’un virage dangereux a été menée par les militants de la Fédération française des motards en colère d’Ille-et-Vilaine (FFMC 35) le 26 septembre dernier.

Guillotine
Cette action ciblait une glissière de sécurité, installé en plein virage sur la route départementale 76 à hauteur de Saint-Méloir-des-Ondes (35). Elle n’est pas équipée d’une protection pour les motards : en cas de chute, même à basse vitesse, un conducteur peut glisser et heurter un des poteaux de fixation de la glissière et être décapité ou démembré. « Et c’est un virage qui peut s’avérer glissant en cas de pluie », précise la FFMC 35.

Pour éviter ce phénomène, il existe des rails de protection ou lisse-basse qui, posé sous la glissière, évitent l’effet guillotine. Mais les installer coûte cher, et certaines collectivités locales rechignent à le faire, faisant peser un risque sur les usagers à moto.

Vieux pneus en guise de protection
L’opération a consisté, pour la vingtaine de militants de l’antenne, à recycler des pneus, préalablement coupés et peints en blanc, autour des poteaux. Une action qui n’a pas pris plus de 15 minutes aux motards et qui a déjà rencontré un gros succès sur les réseaux sociaux.

A suivre
La FFMC 35 espère maintenant que l’opération aura des répercussions positives, et que les gestionnaires s’empareront de cette problématique. En attendant, les militants ont déjà prévenu qu’ils avaient d’autres « happenings » dans les cartons.

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

 - 
Publicité
Publicité