Banderole anti-contrôle technique, cadenas pour verrouiller l’accès aux véhicules, les Motards en colère du Rhône ont frappé un grand coup auprès de la direction régionale de Dekra, le 10 novembre dernier. Cette entreprise spécialisée dans la certification technique des véhicules est identifiée comme l’une des lobbyistes les plus ferventes pour l’instauration du contrôle technique moto en France.

Pas dupes
« Cette mesure ne sauvera pas des vies, elle est purement financière, explique le porte-parole de la FFMC 69. Les accidents de moto dus à une défaillance technique ne représentent que 0,7 % de l’ensemble. Et même si le gouvernement martèle que cette mesure ne vise que les véhicules revendus, nous ne sommes pas dupes, il sera ensuite généralisé à tous les deux-roues. C’est ainsi que celui de l’automobile a été instauré en France ».

Action coup de poing
Volontairement, cette action a été menée par un groupe restreint de motards militants. « Cela a permis de faire connaître la position de la FFMC au représentant local de cette enseigne, poursuit Eric Coquereau, secrétaire de la FFMC 69. Nous voulions garder l’effet de surprise, car notre objectif était de bloquer l’accès, et donc, on ne voulait pas être accueillis par les forces de l’ordre ».

Mission réussie
L’action s’est terminée au bout de deux heures, lorsque la préfecture, certainement alertée par Dekra, a dépêché des effectifs sur le terrain. « Ils étaient presque aussi nombreux que nous, constate Éric. En tout cas ce fut pour nous une action réussie, avec d’honorables retombées médiatiques, notamment sur France3 Rhône-Alpes et dans le journal Lyon Capitale ».

Les Motards en colère de l’Hexagone n’ont pas l’intention de baisser les bras, d’autres actions sont prévues. Rapprochez-vous des antennes de la FFMC et restez connectés sur Motomag.com !

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

Publicité

Commentaire (0)

Publicité