Certes, le projet de Revolt (filiale de Alternet systems, spécialiste des batteries lithium-ion) n’est pour l’heure qu’un prototype. L’entreprise espère toutefois commercialiser dès cet été sur le marché US sa R71 attelée électrique. Le side serait basé sur la réplique chinoise de la moto allemande.

Dans un deuxième temps, Revolt compte développer une moto électrique utilitaire pour un usage quotidien en misant sur le fastueux marché du deux-roues motorisé (2RM) dans les pays émergents et leurs millions de ventes annuelles (pour rappel, 20 millions de 2RM vendus chaque année en Inde par exemple).

Challenge éconotechnologique
Reste à voir si Revolt aura la capacité, pour son attelage, à aller au-delà de l’exercice de style et à se lancer dans une production de série. Pour l’instant, l’annonce faite sur son site semble plutôt chercher à piquer la curiosité d’éventuels futurs clients en surfant sur la mode vintage... Et accessoirement à faire le buzz pour attirer des investisseurs potentiels. Difficile dans ce contexte de tabler sur une mise en vente effective pour cet été, voire cette année.

Dommage que le marché européen ne soit pas visé : cette vintage électrifiée serait le pied de nez ultime à la vignette Crit’air  : une partie cycle des années 30 motorisée au nucléaire. Voilà de quoi rendre chèvre les agents chargés de verbaliser les motos jugées trop vieilles pour rouler en ZCR...

Publicité

Commentaire (0)

Publicité