Ce week-end des 20 et 21 octobre s’est tenue à Brignoles, dans le Var, la dernière épreuve du championnat du monde d’Enduro 2012.

Déjà titrés début septembre en Finlande, Antoine Méo (E1), Christophe Nambotin (E3) et Mathias Bellino (Junior) ont assuré le spectacle et remporté leurs catégories respectives, faisant honneur à leur nouveau statut de champions.

La bonne surprise, même si elle était attendue, est surtout venue du sacre de Pierre-Alexandre Renet en catégorie E2. Un exploit aux airs de reconversion réussie, puisque le Normand avait remporté il y a 3 ans le titre mondial en Motocross MX3. Il entre ainsi dans l’histoire comme le premier pilote à s’être imposé dans les deux disciplines.

En trustant la plus haute marche de 4 podiums, la France a opéré cette saison une véritable razzia. Domination cependant incomplète puisque le titre féminin revient à l’Espagnole Laia Sanz, par ailleurs déjà 12 fois (!) championne du monde de Trial.

Pour sa dernière année de compétition, Ludivine Puy termine à la seconde place finale, de même que Rodrig Thain en E1.

Publicité

Commentaire (1)

Publicité