En images

Interwiew : Di Meglio au GP de Barcelone En tête du championnat après le Mans ! Di Méglio : p’tit tour à Candy

- En 2004 et 2005, Mike exerce ses talents chez Gino Borsoi (Aprilia), puis chez Kopron team Scott (Honda).

- Ses résultats sont en dents de scie, alliant le meilleur avec une victoire au GP de Turquie en 2005 et le pire avec des successions de chutes incompréhensibles.
- Pour cause, Mike est un peu en manque de repères. « On a bien senti à cette époque que Mike, perdu, ne savait pas sur qui il pouvait compter », souligne Alain Bronec, l’entraîneur mis à sa disposition par la Fédération française de moto (FFM) depuis ses débuts.
- On le voit, l’entourage d’un pilote joue un grand rôle, et doit notamment lui éviter de tomber sous la coupe de personnes intéressées…

- Le dernier obstacle demeure bien entendu l’argent : une saison en Mondial 125 coûtant au bas mot un million d’euros, l’as du guidon doit aligner les sponsors.
- Malgré son statut d’« officiel », Mike est dans l’obligation d’apporter son budget pneumatiques, de quelques dizaines de milliers d’euros.
- Depuis sa victoire au GP de Fance, Di Meglio a reçu des aides qui couvrent en grande partie ses besoins et lui ont permis de remporter le titre 2008.

- Un statut à confirmer, évidemment, l’année suivante en 2009…

Chargement du lecteur...

GP 125 Di Meglio, champion en bagarre

En tête du championnat du Monde 125 à mi-saison, rencontre avec Mike en pleine bagarre pour le titre 2008.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité