Une nouvelle charte « Relais Motards Calmos » vient d’être signée entre la Fédération française des motards en colère (FFMC) et la Direction à la sécurité et à la circulation routières (DSCR), ce mercredi 1er juillet 2015, dans les bureaux du ministère de l’Intérieur, à La Défense (92). Un simple papier diront les plus sceptiques et pourtant… la charte Relais Calmos a une vraie histoire.

Souricières
En 2011, la FFMC avait stoppé cette collaboration déjà matérialisée par une charte, se rendant compte que, sur le terrain, ces étapes de repos pour les motards se transformaient bien trop souvent en véritable souricières installées par les forces de l’ordre. Les motos ne venaient donc plus et la DSCR (que l’on nomme couramment « la Sécurité Routière »), pourtant prévenue par les Motards en colère, ne faisait rien pour changer les mentalités.

Lors du Bol d’Or 2011, la FFMC a donc officiellement stoppé toute relation avec la Sécurité Routière et affichait une banderole portant le message : « Le mensonge de l’État ».

Depuis, les Relais Calmos devaient s’organiser selon les moyens et possibilités des antennes départementales de la FFMC, et notamment sans les subventions des Plans départementaux d’action à la sécurité routière (PDASR).

Malgré tout, les militants arrivaient à maintenir ces accueils conviviaux, entre passionnés, sur la route des grands événements motards, comme les 24h du Mans, le Bol d’Or, le GP de France, tant bien que mal.

Au fil des ans, les sociétés d’autoroute ont bien compris qu’il y avait une place à prendre dans le but d’améliorer leur image auprès du grand-public et certaines ont créé des relais calqués sur le modèle Calmos, sans collaborer avec la FFMC. Ainsi en est-il de la fondation Vinci…

En 2015, la Sécurité Routière a voulu renouer le contact avec la FFMC. Après de longues négociations, la nouvelle charte vient d’être signée par Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la Sécurité routière et Nathanaël Gagnaire, le délégué général de la FFMC, le mercredi 1er juillet.

La nouvelle charte prévoit une communication unifiée et adaptée pour une opération nationale, avec les mêmes codes couleur et d’image partout en France. On assite donc au grand retour des Relais Motard Calmos, qui appartiennent bel et bien à la FFMC et, espérons-le au retour des subventions locales nécessaires à leur organisation. Et les antennes de la FFMC veilleront à ce que les sourcières n’aient plus lieu d’être à la sortie des Relais.

Les événements sportifs où les Relais Motard Calmos seront mis en place en 2016

- Enduropale du Touquet (février)
- 24 Heures du Mans (avril)
- Grand Prix de France Moto au Mans (mai)
- Bol d’Or au Castellet (septembre)
- Superbike à Magny-Cours (octobre)

Dans la Boutique motomag.com
- Soutenez la FFMC en portant ses couleurs

Publicité
Publicité