Au petit jeu du poker motard, Jonathan Salamon est le roi… À 25 ans, cet architecte en devenir a fui la vie de routine qu’il sentait venir en partant pour un périple en Amérique Latine qu’il espérait financer grâce au poker, jeu auquel il excelle.

Ce récit relate son premier trajet avec une 150 cm3 Leopard sino-paraguayenne. Là, le périple initiatique de Jonathan devient intéressant. L’achat de la moto et son immatriculation sont pour lui le vrai passage du monde européen au monde latino-américain. Au Paraguay, un permis ne se « passe » pas. Il s’achète, et on apprend comme on peu. Ceci fait, l’auteur, sans même aucune notion de mécanique, devient un vrai fana de la moto et de l’autonomie qu’elle lui procure.

Couch-surfing
D’un « couch surfing » à l’autre, vers des pokers plus ou moins fructueux, l’aventurier connecté parcourt, au guidon de sa très vibrante « Parkinson », presque 18.000 km à travers les déserts, la pampa, les Andes, sur des « routes » parmi les plus difficiles de la planète.

Réalisé à partir de notes et du blog World poker trip, ce récit est intéressant d’un point de vue sociologique. Du motard au geek branché et à l’amateur de poker, chacun y trouvera son compte.

Une édition plus soignée et aidée d’un connaisseur de la moto aurait néanmoins permis de l’optimiser. La suite, jusqu’à Las Vegas, transformera sans doute ce premier essai.

Récit de voyage : « World Poker Trip », par Jonathan Salamon, éditions Hugo Doc ; 480 pages ; 15 x 22 cm ; 19,95 €.

Dans la Boutique Motomag.com

- Découvrez tous les livres moto pour faire des heureux durant les fêtes

Publicité

Commentaire (0)

Publicité