Laurent Filleton, comment as-tu vécu cette cinquième manche de la saison ?
Nous nous sommes livrés à une bagarre de haute voltige, avec souvent quatre pilotes dans la même seconde. Personnellement, je suis super content d’être à cette place avec une aussi grosse moto. Pour moi, les spéciales étaient plutôt typées mono avec des routes étroites et un peu bosselées. Je prends aussi de gros points pour le championnat dont je prends la tête.

Comment envisages-tu la suite du championnat ?
J’envisage les deux dernières courses très sereinement. Il faut avant tout garder les pieds sur terre et les roues sur le goudron (peut-être un peu aussi dans l’herbe, mais le minimum possible !). J’aime bien le Rallye du Dourdou. C’est là que j’ai signé mon premier scratch sur une spéciale, en 2013, et aussi que j’ai remporté ma première victoire en rallye, en 2014. Je souhaite un bon rétablissement à mon coéquipier Florent. Je souhaite de tout cœur qu’il se remette pour que le team KTM arrive gonflé à bloc au prochain rallye. Nous avons mené une belle course d’équipe en restant ensemble sur tout le routier. De toute façon, nous ne sommes pas là pour nous battre entre nous. »

Florent Derrien, quel bilan tires-tu de ce rallye ?
L’objectif du team était de prendre la tête du classement Elite, c’est désormais chose faite avec Laurent à la 1ère place et moi-même à la deuxième. Je pensais que les Monos seraient plus à l’aise sur ces spéciales et j’ai bataillé fort toute la journée pour me maintenir constamment dans le trio de tête au milieu des Roadsters. Malheureusement j’ai glissé, en plein orage, lors de la 3ème spéciale de nuit dans la partie la plus rapide de la spéciale. C’est vraiment dommage car cette spéciale a ensuite été annulée du fait des conditions météo, et le parcours neutralisé. Par chance pour moi, je n’ai qu’une fracture de la main et quelques contusions !

Et le Rallye du Dourdou ?
J’aimerais beaucoup pouvoir y participer car moi aussi, j’aime beaucoup ce rallye ! Je l’ai remporté en 2013 et j’étais second en 2012. Il ne me manque que quelques points pour être assuré du titre en championnat Mono et je gardais toutes mes chances pour le podium en Elite. Croisons les doigts, mais pas le petit, car il est cassé !

Thérèse Derrien - Correspondante Moto Magazine

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité