À l’occasion de son 10e anniversaire, le rallye routier moto de Corse, organisé par JMP Racing du 22 au 24 avril, a changé de format avec une première étape dès le vendredi. Des conditions météo très changeantes ont marqué cette édition, bouleversant quelque peu la hiérarchie du championnat de France.

1ère étape : pleuvra, pleuvra pas ?
108 concurrents se retrouvaient à Porticcio (2A), au départ des 2 étapes d’une épreuve totalisant 489 km et 10 spéciales chronométrées (4 lors de la 1ère étape le vendredi soir et 6 le samedi).

D’entrée, le suspense est à son comble sur la plage de Porticcio où est installé le parc-pilotes, car en scrutant le ciel vers l’est en direction du col St Georges, où doit se dérouler le théâtre des opérations, de gros nuages l’envahissent ! Alors pneus pistes homologués ou pneus sculptés pour la pluie ?

Finalement il ne pleuvra pas, et c’est une bataille entre tenants des catégories Top-sport et Roadster qui s’engage avec Thomas Verdoni (BMW S 1000 RR) et Christophe Velardi (Ducati Multistrada – Team Moto Prestige Ajaccio) qui s’octroient chacun deux spéciales, respectivement 2 fois Calzola pour Verdoni et 2 fois Guargale pour Velardi, ce dernier s’imposant au final pour 1’’66 centièmes !

Derrière, à 16 secondes, on retrouve Bruno Schiltz (Aprilia 1100 Tuono-Team Kiwi Helmets) puis Laurent Filleton (KTM 1290 Superduke R-KTM Team France) qui revient en confiance. Luc Deiana (KTM 450 EXC) pointe ensuite 1er mono après un changement de pneus au 2e tour, devant Benoît Nimis (Yamaha MT-09), Emmanuel Poli (Suzuki 1000 GSXR), Grégory Murari (KTM 450 EXC), Maxime Mettra (Kawasaki 650 Versys-Team Helit Motos-Challenge 24) 1er Sport 2, et Adrien Santoni (KTM 690 SMC) pour le top 10.

2e étape : pluie, brouillard et festival de Luc Deiana !
Le samedi matin, s’il ne pleut pas encore à Porticcio, les informateurs sont formels, c’est la fête à la grenouille dans les spéciales ! D’entrée de jeu on assiste à un festival de Luc Deiana, qui impose dans les 6 spéciales de la journée sa KTM 450 EXC, suivi dans un premier temps par Denis Jover (Honda 450 CRF), puis par l’étonnant Julien Saccagi (Ducati 1200 Multistrada).

À la fin, en faisant les comptes, Grégory Murari (KTM 450 EXC) et Gérard Santelli (Honda 450 CRF) complètent le podium de la 2e étape. Suivent Franck Colonna (HVA 501 FE), Maxime Mettra, 1er Sport 2. Benoît Nimis, à l’aise dans ces conditions, place le 1er SW Motech Roadster. Arrivent ensuite Tanguy Brebion (HVA 510), Bruno Schiltz. Les Ducati de Velardi et Saccagi terminent aux 9e et 10e places.

Lors de cette étape, de nombreuses pénalités ont été appliquées à cause des conditions météo difficiles, mais aussi suite des erreurs de navigation. C’est ainsi, qu’entre autres, Thomas Verdoni sera fortement pénalisé (6’30). Quant à Sonia Barbot (KTM 690 Duke R-KTM Team France), « piégée » par un changement entre le road-book de nuit et celui de jour, elle devra abandonner pour cause d’absence de pointage à un contrôle horaire.

Classement scratch
Au classement scratch du rallye, au cumul des 2 étapes, c’est donc Luc Deiana qui s’impose avec près de 30 secondes d’avance sur Gregory Murari, et 45 secondes sur Christophe Velardi, 1er en catégorie SW Motech Roadster. Il devance Bruno Schiltz.

Le cinquième est Franck Colonna qui complète le podium Mono, juste devant Maxime Mettra, 1er en Sport 2. On trouve ensuite Benoît Nimis (3e SW Motech Roadster), Gérard Santelli, Laurent Filleton, et en 10e position, Julien Saccagi.

Dans les autres catégories Fabien Assemat, 12e sur Yamaha 530 TMax, gagne à nouveau la catégorie Scooter, de même que Jacob / Bacon (Choda GSXR 1340) celle des side-cars, se positionnant à une belle 13e place au scratch.

En Top-Sport, Jean-François Monti (16e) est vainqueur avec sa BMW S 1000 RR tandis qu’Antoine-François Caviglioli, 26e sur sa Honda 650 Dominator, domine les Classiques malgré 30 secondes de pénalités.

Chez les petits cubes c’est Alexandre Martin (Honda CB 500) qui l’emporte en Sport 1 fort d’une 29e place, et en 125 Romain Cauquil (56e sur Yamaha 125 YZF-R) s’impose à nouveau.

Quant aux féminines on enregistre la meilleure participation depuis le début du championnat et c’est Alexandra Garcia (BMW S 1000 RR) la plus rapide devant Caroline Santelli (Yamaha 600 R6) et Patricia Avanthay (Ducati 1100 Monster) dont c’était le premier rallye.

Moitié du championnat de France des rallyes 2016
Après 3 épreuves courus en 6 semaines, le championnat de France des Rallyes arrive déjà à mi-parcours. La lutte est serrée dans de nombreuses catégories, à l’image du classement Élite où Bruno Schiltz (135 points) se maintient en tête devant Christophe Velardi (130 points) qui a repris la 2e place à Benoît Nimis (124 points).

La prochaine épreuve, le Rallye des Ardennes, se déroulera les 28 et 29 mai à Sedan (08) et s’annonce passionnante. Elle permettra aux amateurs de rallyes de redécouvrir un parcours autrefois très réputé.

Photos : G2STP Sport

Tous les classements sont disponibles en suivant ce lien.
Tous les renseignements sur : www.rallyes-routiers.com

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité