- Installé par l’agence publicitaire Capricorne sise à Thorigny-sur-Marne, l’appareil communique à un panneau qui affiche instantanément la vitesse du véhicule, le montant de l’amende encourue en cas de contrôle et le nombre de points enlevé sur le permis.
- « Attention », précise Dominique Jarrige, directeur de l’agence « le dispositif est bridé à 80 km/h afin que certains usagers ne s’avisent pas de faire des concours ».

Service gratuit

- Gratuite pour les municipalités donc pour les contribuables, l’installation est en fait financée par l’annonceur dont la publicité figure au dos du panneau électronique d’avertissement. Lisible donc par les usagers venant en sens inverse, cet affichage coûte au minimum 3500€ à l’année.

- « Il y a deux à trois ans, beaucoup de maires cherchaient à faire installer des radars préventifs à l’entrée de leurs communes, mais ceux-ci sont beaucoup trop chers et les municipalités ont levé le pied », raconte encore D.Jarrige, également scootériste à ses heures. « C’est ce qui nous a donné l’idée de les faire financer par la publicité. »
- Selon le publicitaire, un tel dispositif coûte tout de même aux alentours de 20.000€.

Pour regarder la route, pas le compteur

- La plupart des usagers concernés par ce radar préventif plutôt que répressif effectuent des trajets utilitaires. « On ne peut pas avoir en permanence le nez sur le compteur, ce serait plus dangereux encore que de rouler un peu trop vite. » Au moins ainsi est on instantanément prévenu et peut on agir avant de se faire prendre un peu plus loin par un éventuel contrôle mobile.

- Un dispositif au combien moins dévastateur que les radars répressifs dont le principal intérêt est de faire rentrer beaucoup d’argent dans les caisses de l’État.

Publicité
Infos en plus
Publicité