Double lame
Cette inflation est le résultat d’une double action anti-vitesse : l’abaissement à 70 km/h, en janvier 2014, masque l’installation de 8 radars fixes supplémentaires, en 2013. On en compte désormais 16, pour une artère dont la longueur n’excède pas 35 km (allez… 70 km si l’on compte 2 sens de circulation), ce qui en fait l’une des routes les plus surveillées de France… voire d’Europe, voire du Monde !

Jackpot
La baisse de vitesse de 80 à 70 km/h profite essentiellement au… Trésor Public. Les autorités n’ont pas encore mesuré l’impact du -10 km/h sur la sinistralité auto-moto. Qui, sur le périphérique, demeure essentiellement de la tôle froissée, voire des blessures légères. De même, personne n’affirme encore que la pollution a réellement baissé depuis janvier, ce qui était l’argument principal de la mairie de Paris pour justifier le passage à 70.

Bientôt 50 km/h ?
Cela n’empêche pas la nouvelle équipe municipale d’exprimer le vœu d’aller plus loin : dans une interview au quotidien Le Parisien du 16 avril, l’adjoint au maire chargé des Transports, Christophe Najdovski, ne se montre nullement étonné de cette augmentation des flashs : « nous sommes encore en pleine période d’adaptation », se contente-il de commenter.

Et l’élu écologiste de rester évasif à la question de savoir si, prochainement, le périphérique passerait à 50 km/h : « La question reste en suspend. Il faut prendre le temps d’en discuter. Mais je souhaite que ça puisse, à terme, être expérimenté ».

Publicité

Commentaires (36)

Publicité