Gare sur la route des vacances ! 3.700 radars automatiques sont désormais à l’affût des conducteurs sur le bord des routes de France, d’après Leparisien.fr. Et le quotidien de préciser que : « Un vacancier francilien prenant le volant vers Marseille verra pas moins de 39 radars le long des 780 km séparant les deux villes. »

Ce n’est pas fini ! Le président Sarkozy incarnait le contrôle-sanction automatisé mais son successeur, François Hollande, poursuit la politique répressive. A la fin de l’année, le nombre de radars automatiques devrait approcher les 4.000 en France. Parmi eux, des bijoux de technologie qu’on ne connait pas encore...

  • 78 radars discriminants, capables de distinguer les voitures particulières des poids-lourds.
  • 40 radars tronçons surveilleront la vitesse sur des portions de routes et d’autoroutes.
  • 20 voitures banalisées avec un radar mobile embarqué sillonneront les chaussées. Ces appareils seront capables de flasher en roulant.

Automatiques. Pour tous, principe identique : la photo sera transmise au centre de traitement de Rennes et le propriétaire du véhicule en excès de vitesse recevra l’amende par courrier.

Gare aux secousses... On laisse donc la pédagogie à la porte, et on fonce vers un mécontentement généralisé des usagers de la route. Le moindre dépassement de quelques km/h sera en effet sanctionné, sans aucune forme d’explication. D’ici à ce que l’on assimile le fruit des amendes routières à un bon moyen de réduire la dette publique...

A raison ? Que le gouvernement nous apporte la preuve de sa volonté de mettre en place une politique de sécurité routière plus orientée vers l’éducation et la pédagogie, et on ne l’écrira plus !

Publicité
Publicité