Selon des chiffres donnés par le quotidien Le Figaro, les radars automatisés n’ont jamais autant flashé.

La somme des infractions recueillies par les radars automatisés a bondi de 14,3% entre janvier et août dernier, s’établissant à 13,81 millions de messages contre 12,09 millions, l’an dernier pour la même période.
Une pointe historique a même été atteinte en une seule journée cet été : le 21 juillet dernier, la barre des 100.000 messages d’infractions a été dépassée. Du jamais vu depuis 2003, année la mise en place des radars automatisés.

Plusieurs explications existent pour une telle explosion des infractions. Le chantier de remplacement des panneaux par des radars dits pédagogiques est loin d’être terminé et de nombreux panneaux sont toujours présents en amont des dispositifs de sanction. Difficile de s’y retrouver. Et les usagers perturbés par la confusion se font souvent piéger. Selon Le Figaro, le gouvernement aurait d’autre part estimé cette augmentation « mécanique », car plus l’on place de radars plus les messages d’infractions sont nombreux.

3.883 radars (dont 2.152 fixes) hantaient nos routes au 15 septembre 2012. Ils seront près de 4.250 d’ici à 2013, radars de feux rouges compris. Tous types confondus, les appareils à flasher ont rapporté 641 millions d’euros à l’État en 2011. Ces recettes devraient atteindre entre 675 et 700 millions pour l’exercice 2012.

Publicité
Publicité