Le 3 juillet dernier, les deux premiers radars de feux tricolores étaient installés, rue Marc Bloch et route de Vienne, dans le 7e arrondissement de Lyon, à des carrefours jugés particulièrement dangereux.
Deux autres appareils viennent en renfort, implantés sur le carrefour de l’avenue Lafayette/rue de Créqui, dans le 3e arrondissement de Lyon, et sur le carrefour des rues du Bourbonnais/Sidoine Appolinaire, dans le 9e. Ils sont opérationnels depuis cette nuit du 14 au 15 septembre 2009.

Leur rôle n’est bien sûr pas de mesurer la vitesse, mais de sanctionner le passage au feu rouge. Pour s’assurer de l’infraction, deux photos sont prises : un par l’avant, l’autre par l’arrière. Ensuite, comme pour leurs camarades mesurant la vitesse, les clichés sont envoyés à Rennes, au Centre automatisé de constatation des infractions routières.
Le prochain flasheur de ce type est déjà en place, cours Emile Zola, à Villeurbanne, à proximité de la caserne de pompiers et du groupe scolaire. Actuellement en phase de test, il devrait entrer en service dans les semaines à venir.

Publicité

Commentaire (1)

Publicité