En images

Radar, la révolte des British’s : Captain Radar, la révolte des British’s : piège Radar, la révolte des British’s : planque

Le même dispositif qui va être mis en place en France : 15 Millions € vont être investis pour équiper les autoroutes de radars automatiques.
- Le montant des amendes servant à renouveler et développer cette flotte de radars, il y a fort à parier que le système se contente de générer du profit sur le dos des usagers sans qu’il n’y ait aucune amélioration sur le plan de la sécurité routière.

Des radars planqués

Témoin le mouvement de grogne des usagers, qui s’est organisé en mouvement de résistance active. Au mois de septembre dernier un commando d’une dizaine d’usagers de la route, opérant en binômes en moto ou en auto, a bombé les objectifs de 29 radars sur le périphérique Nord de Londres (A 406).

Leur porte parole se fait appeler « Capitaine Gatso » (du nom du fabriquant de radar = comme Mesta en France) il a la tête d’un groupe clandestin nommé « Motorists Against Détection » = Les conducteurs contre la détection.
- C’est un Londonien, quadra avec un métier respectable qui est devenu radical après que quatre membres de sa famille se soit fait flasher en un an.

« Les gens qui sont derrière cette campagne sont des conducteurs mécontents, exaspérés, à bout de nerfs (...)Nous sommes des citoyens respectueux de la loi, mais qui en ont marre des appareils photos et cameras automatiques »

Pour mieux arnaquer

Pour illustrer ce propos le Sunday Times du 1er Septembre 2002, cite le cas d’un distributeurs d’ordinateurs qui s’est vu infliger, via sa flotte de camions, 4000 £ ( 6100 €) d’amende en un mois seulement.

Des mouvements de citoyens comme Mad ne sont pas isolés. Un autre mouvement similaire « Motorist against speed Cameras Extorsion » est né dans le Nord de l’Angleterre.
- Son porte parole, Mark est encore plus vindicatif « Nous n’avons rien contre les radars s’ils sont placés dans des points noirs ou à des feux tricolores, mais (...) trop nombreux sont ceux qui servent de simples sources de revenus pour la police. »

Son point de vue est partagé par Edmund King du « Royal Automobile Club (RAC), selon lui les « recettes » sont appelées à croître car de plus en plus de radars automatiques sont installés sur autoroute, même si 75 % des accidents ont lieu en agglomération.

Thierry Leconte avec la collaboration de Bernard Lavandier.

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité