Trois panneaux indiquant la présence d’un radar automatique ont été démontés lundi 16 mai à Paris, rapporte Europe 1. C’est notamment le cas avenue d’Italie (13e arrondissement) et quai de l’Hôtel-de-Ville (4e). D’autres radars devraient être installés dans la capitale dès la semaine prochaine, sans panneau de prévention. Le premier panneau indiquant un radar a été démonté dans le Doubs, ce week-end.

Précipitation
Cette application de la mesure ministérielle, décidée le 11 mai, intervient très rapidement. Assez logique à Paris, où le préfet de police de Paris, Michel Gaudin, est un proche de Claude Guéant, le ministre de l’Intérieur. Face à la grogne des usagers, il s’agit d’agir vite, avant que la contre-attaque s’organise. Il sera difficile, ensuite, d’exiger la réinstallation des pancartes. Et tant pis pour le capital-points des conducteurs. Rappelons qu’en ville, la vitesse est limitée à 50 km/h…

Publicité
Publicité