Un mardi matin sur la rocade de Toulouse, un radar a flashé plus que de raison. Les Toulousains ont pu constater que la signalisation avait changé. Là où un panneau indiquait une limitation à 90 km/h, celui-ci autorise désormais 110. Sans se poser plus de questions, les conducteurs accélèrent le rythme et se calent à cette vitesse. Mais quelques mètres après, ces mêmes automobilistes ont eu une mauvaises surprise : le radar, placé quelques mètres après le panneau, les photographie quand même.

Mauvais réglage du radar automatique ? Pas du tout. Il n’aura fallu qu’une heure aux autorités pour se rendre compte de la supercherie. Un plaisantin avait changé, dans la nuit du lundi au mardi, le panneau de limitation de vitesse. Cette signalisation était en fait un ancien modèle à deux volets, qui pouvait indiquer les deux vitesses.

Le mal a vite été réparé mais que deviennent les victimes de cette bonne blague ? Sylvie Fournès, de la Direction départementale, a aussitôt rassuré les Toulousains injustement flashés en assurant qu’ils ne seront pas pénalisés. Tous les PV constatés à partir de mardi minuit devraient être annulés.

(Source : lepost.fr)

Publicité
Publicité