En images

Radar piège

Figurant sur la liste des 50 points noirs recensés à la suite de l’accident du car polonais du 22 juillet 2007, la descente du Pin-Bouchain est, comme nous l’apprend l’hebdomadaire local Le Pays du 3 août, l’objet de mesures annoncées dès cette date par le préfet du Rhône : signalisation, réfection d’enrobés. La mise en place d’un radar automatique initialement prévue pour 2008 a même été avancée. Il est en place depuis la mi-novembre.

Ce radar automatique fixe a été installé non dans la descente en virage, lieu de la quasi totalité des accidents, mais quelques kilomètres plus bas, sur le plat, dans la ligne droite limitée à 70 km/h, à environ 500 mètres de l’entrée de Tarare. Ainsi placé, flashant par l’arrière, ce radar ne pourra que sanctionner les bons conducteurs, les plus nombreux, c’est-à-dire ceux qui arriveront sans encombre au bas de la descente réputée dangereuse. Quant aux autres...

 - 
Publicité
Infos en plus
Publicité