En images

BMW R 850 RT : protection BMW R 850 RT : cycle BMW R 850 R : moteur BMW R 850 RT : équipement BMW R 850 RT : ABS BMW R 850 RT : tours

La R 850 RT est si proche de la 1150 qu’il est plus facile de détailler ce qu’elles n’ont pas en commun : le double avertisseur et les poignées chauffantes de série. Et bien sûr, les 282 cm3 qui les distinguent. Car la petite se voit dotée en 2002 du nouveau système de freinage Integral ABS, de la bulle électrique, de la boîte à six vitesses ; et les valises sont désormais fournies. À quelques grammes près, la voilà au même poids que la 1150 RT et l’amateur de GT est en droit de s’interroger sur les capacités des 73 chevaux du Boxer sous-alésé à tracter sereinement les 280 kg de la bête. Un parcours mêlant petites routes sinueuses et portions d’autoroute a permis d’en juger.

Nous ne reviendrons pas sur les qualités routières de la 850, identiques à celles de la 1150 - excellente tenue de route, bonne maniabilité, confort... - ni sur le freinage Integral ABS, toujours aussi délicat à doser avec la pédale. En revanche, côté moteur, les accélérations sont vives et le twin tracte avec vigueur sur les cinq premiers rapports. La démultiplication plus courte (régime supérieur de 1 000 tours à la même vitesse) permet au flat de mieux s’exprimer. Et, paradoxe, il devient finalement plus amusant sur les petites routes que celui de sa grande sœur. Sur l’autoroute, la sixième très longue (de type overdrive), rend la différence de puissance plus sensible et les reprises sont plus laborieuses. La vitesse maximale reste très honorable : près de 200 km/h au compteur tout de même ! En duo, le couple inférieur de 2 m.kg nécessite un usage plus intensif d’une boîte toujours aussi peu précise et bruyante. Mais au final, les 73 chevaux font leur boulot et permettent de maintenir une vitesse de croisière entre 130 et 160 km/h sans difficulté.

L’évidente bonne volonté de la 850 et le niveau d’équipement proposé de série rendent cette "petite" RT plutôt attractive.

Infos en plus
Publicité