Article

Au programme des modifications, une peinture bicolore, des clignotants aux verres blancs et un sabot moteur bariolé des autocollants des partenaires de la coupe (disponible aussi sans stickers).
- Concernant les changements techniques, seuls les ressorts des amortisseurs ont gagné en longueur pour amoindrir leur tassement.

Forte de ces retouches (moto plus haute), la R 1100 S se montre plus à son aise sur les courbes du circuit Carole (Seine-Saint-Denis). Le pilote peut coucher davantage la moto sans abîmer les couvre-culasses.
- Même si le moteur procure toujours autant de sensations, la firme à l’hélice bleu et blanche aurait pu modifier les rapports de boîte pour booster les accélérations à mi-régime.
- La Replica peine en effet sur circuit quand le pilote relance fermement la moto en sortie de courbe.

Le terrain de prédilection de cette machine reste la route, et c’est tant mieux. Le flat y allie parfaitement agrément et performance... comme l’offrait déjà la version de base.
- La boîte de vitesses, elle, se montre lente. Un défaut accompagné par une tendance au dribble de la roue arrière si l’on oublie de donner un généreux coup de gaz au rétrogradage.
- l’atout principal de cette moto est sa position de conduite idéale sur longs trajets. Peu basculée sur l’avant, elle assure le confort tout en permettant à la bulle (basse) de protéger efficacement.
- Le passager est lui aussi à la fête avec des repose-pied idéalement placés et recouverts de caoutchouc pour filtrer les vibrations et éviter de glisser.

 - 
Infos en plus
Publicité