Si le projet se réalise, le circuit de « Loon Plage » devra une fois de plus déménager. Mais rien n’est encore joué, puisque même si la création de ce terminal gazier devrait créer 150 emplois directs et 1000 emplois « indirects », la coupe semble pleine, puisque sur la Zone Industrielle de Loon-Mardyck, on ne dénombre pas moins de 14 sites type « Seveso ». Ces sites dont les zones d’impact et de sécurité se chevauchent et s’enchevêtrent , à qui mieux mieux, en de jolis croissants (rose) sur la carte sont loin de rassurer les riverains.

Verts écolos et motards verts ensembles
- Pour une fois les « Tout Terraineux » peuvent compter sur l’appui des « défenseurs de l’Environnement » qui sont, bien entendu, contre le projet.

D’un autre côté les enduristes peuvent compter sur l’appui de la Municipalité de « Loon Plage », car le circuit aide à la renommée de la ville. D’autant que 60% des utilisateurs du site viennent de l’extérieur du département dont des Belges, des Hollandais et des Anglais.

Quelque soit la décision prise, le déménagement du circuit risque de remettre en cause le fragile équilibre trouvé par les gestionnaires du circuit. « Depuis notre installation il y a plus de 8 ans, nous sommes désormais en mesure de ne plus être dépendants des aides publiques » affirme Jean Pierre Top, le trésorier de l’association. Et de renchérir « A partir de 2007, nous sommes en mesure de payer les 67.000 € de location / annuel de terrain à la Communauté Urbaine de Dunkerque »

Ne pas se laisser faire
- Ce n’est pas tout puisque depuis 2004, l’association qui gère le circuit a été capable « d’investir 200.000 euros sur ses fonds propres pour s’équiper avec des tracteurs pour re-surfacer la piste ». Le coût de fonctionnement de ces engins donne aussi le tournis « Cela représente 30.000 € de gazoil à l’année » précise Jean Pierre Top.

Ces menaces ne perturbent en aucune manière les gérants du site qui ont décidé de se lancer dans l’aventure de l’international. « On voudrait bien accueillir une manche du MX3 sur notre terrain ». Problème, pour se faire il faudrait déjà accueillir une épreuve du championnat de France. « C’est prévu pour le championnat de France Open (MX1-MX3) , les 7 et 8 juin 2008. Nous recevrons à ce moment là les gens de FIM, qui nous diront si oui ou non on pourra prétendre à organiser une manche de championnat du Monde ».

Souhaitons leur de réussir.

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité