Au Québec, les usagers de la route tremblent devant leurs nouveaux radars automatiques. Trois mois après leur installation, la période de grâce est terminée : les citoyens vont commencer à recevoir leur contravention pour excès de vitesse ou non respect du feux tricolores.

Problème : le gouvernement refuse de divulguer la tolérance appliquée aux radars automatiques. Seront-ils verbalisés s’ils passent à 113 km/h au lieu de 110 ? Une question qui reste encore sans réponse.

Plus étrange encore, une enquête de Radio Canada a révélé que la tolérance n’était pas la même d’un radar à l’autre. Elle oscille entre 10 et 20 km/h selon le réglage du radar. La porte à l’incompréhension et au sentiment d’injustice est ouverte pour nos voisins d’outre-Atlantique.

Nos dirigeants français, eux, publient la tolérance de nos radars automatiques. Un tolérance, dite « technique », de l’ordre de 5 % de la vitesse constatée.

(Source : Le Soleil)

Publicité

Commentaire (0)

Publicité