En images

visuel visuel

Les années ’90 ont consacré 2 noms, Ducati de nouveau et Carl Fogarty, détenteur de 4 titres, et qui a porté haut la couleur rouge du constructeur italien lui permettant ainsi de se forger un palmarès sans précédent.

Mais le Superbike, c’est surtout une affaire de machines sportives, des modèles issus de la série avant d’être adaptés à la piste.Ducati a fait triompher ses 851 (Roche 1990), 888 (Polen 1991 & 1992), 916 (Fogarty 1994 & Corser 1996), 996&998 (Fogarty 1998, 1999 & Bayliss 2001) et dernièrement la 999 (Hodgson 2003, Toseland 2004 & Bayliss 2006) avant l’arrivée prochaine de la 1098.

Honda s’est imposé avec la RC 30 (Merkel 1988 & 1989), la RC 45 (Kocinski 1997) et la VTR 1000 (Edwards 2000 & 2002).

Suzuki et Kawasaki ont de leur côté un titre avec la GSX R 1000 (Corser 2005) et la ZXR 750 (Russell 1993).

Création du championnat Mondial Supersport

Créé sur les bases du Championnat Thunderbike remporté par William Costes en 1996 et après 2 saisons en tant que Coupe du monde, le Supersport est devenu en 1999 Championnat du monde. Stéphane Chambon a ouvert l’ère des 600 en devenant le premier homme titré de la discipline. La France a toujours bien été représentée dans la catégorie puisque Fabien Foret fut le second en 2002 a être sacré avant le doublé historique de Sébastien Charpentier de 2005 et 2006.

Discipline très disputée, le Supersport n’a aujourd’hui sacré que 3 nations avec la France, l’Allemagne (Teuchert 2000), et l’Australie (Pitt 2001, Vermeulen 2003 & Muggeridge 2004), même si l’Italie peut se targuer de compter 2 vainqueurs de Coupe du monde (Casoli 1997 & Pirovano 1998).

Avec cette catégorie, c’est tout le marché des 600cc qui a été boosté avec des motos qui ont gagné en développement et compétitivité tout au long de ces 9 dernières années d’existence.
Suzuki GSX R 600 (Chambon)
Yamaha YZF R6 (Teuchert)
Honda CBR 600 RR (Foret, Vermeulen, Muggeridge & Charpentier)

Publicité

Commentaire (0)

Publicité