Fabrice Cesbron, 50 ans, a été élu président de la commission deux-roues du Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA) le 25 février dernier après avoir assuré la présidence par intérim suite à la démission de Jean-Claude Hogrel en octobre 2015.

Passion familiale
Travaillant à ses débuts avec son père dans un magasin de vente et réparation de deux-roues (cycles et scooters) à Angers (Maine-et-Loire), Fabrice Cesbron a repris l’affaire familiale dans les années 90, rejoint ensuite par son frère pour l’ouverture de deux autres établissements à Saumur et Laval (Mayenne).

Défendre les concessionnaires
Adhérent au CNPA et membre du bureau des deux-roues depuis plusieurs années, il s’inscrit dans le prolongement de l’action de Jean-Claude Hogrel. Il espère ainsi faire connaître les métiers sous de nouveaux angles, continuer à obtenir de meilleurs rapports avec les constructeurs et un dialogue bienveillant avec les fournisseurs.

Ses intentions pour le CNPA sont avant tout d’unir les forces de la commission deux-roues pour obtenir plus d’écoute des pouvoirs publics, en s’appuyant sur les spécificités de chacun et en développant au même niveau que la moto, les métiers du vélo, du scooter, du quad et des voiturettes.

Complémentarité
La commission va donc chercher une complémentarité dans l’ensemble des métiers qu’elle représente (vélo, 50 cm3, moto) et ouvrira, pour chacun d’eux, une sous-commission intégrant de nouveaux membres qui seront plus à même de défendre des dossiers grâce à leurs compétences dans leur domaine.

Côté politique, le CNPA s’est récemment emporté contre l’inaction du gouvernement à propos du retrofit 100 chevaux, coupable de mettre en péril la situation économique de nombreuses très petites entreprises dans le secteur de la moto.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité