En images

Hausse des carburants : l’appel de la FFMC

Appel au ministère du Budget

- Dans un communiqué de presse en date du 26 juin 2008, la FFMC (Fédération française des motards en colère) réagit au nom de tous les usagers de deux-roues motorisés face à la hausse du prix des carburants et son incidence sur le coût sans cesse plus élevé des déplacements domicile-travail. Elle appelle aussi les motards à mieux réfléchir sur les problèmes environnementaux.

- Interpellant le ministère du Budget, elle demande au gouvernement, entre autres gestes possibles, de réévaluer à la hausse les barèmes fiscaux kilométriques concernant les deux-roues motorisés. Lesdits barèmes « qui sous-évaluent déjà largement leur coût d’utilisation » et qui devraient mieux « prendre en compte la hausse vertigineuse du coût du carburant ».

La TVA sur la TIPP…

- La FFMC rappelle sa solidarité avec « les plus fragiles économiquement », très nombreux à utiliser un deux-roues pour cette raison

- Elle appelle donc aussi le gouvernement à « baisser de façon substantielle la fiscalité propre à ces produits, et surtout la TVA (taxe à la valeur ajoutée) sur la TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) ». Soit une taxe sur la taxe.

- Bien que particulièrement investie, la FFMC se refuse pour l’instant à appeler à des manifestations motocyclistes de rue qui « imposeraient paradoxalement de brûler inutilement du carburant sous prétexte que nous ne pouvons plus le payer ».

Deux, trois, quatre-roues et plus : tous concernés

- Une logique imparable dans laquelle s’inscrit aussi la question fondamentale : « Comment conjuguer la fin annoncée de l’ère du pétrole, la prise en compte des problématiques environnementales, les besoins de mobilité et la défense de notre mode de transport ? »

- Une question qui selon la FFMC dépasse de loin le corporatisme. Elle appelle d’ores et déjà l’ensemble des usagers de véhicules à moteur à agir ensemble.

Publicité
Infos en plus
Publicité