Le prix d’Amérique, qui s’est déroulé le 31 janvier sur l’hippodrome de Paris-Vincennes, a vu le sacre du cheval de trot Bold Eagle, et de son driver Franck Nivard. Mais d’autres aigles ont surgi sur la piste cendrée, quelques heures plus tôt : les 150 motards (140 motos) réunis par les chapters Harley-Davidson Owner Group (HOG) d’Ile-de-France…

Harley-Davidson était partenaire du Prix d’Amérique, célèbre course hippique de trot pourvue de prix faramineux, qui se déroule chaque année sur l’hippodrome de Paris-Vincennes.

En plus d’un stand sur lequel la marque américaine présentait quelques nouveaux modèles et le fameux Jump start qui permet aux novices de s’essayer à la conduite d’une moto, la marque américaine participait à la grande parade façon USA qui ouvrait la journée de courses.

Harley France avait fait les choses en grand : pas moins de 140 motos participaient au défilé sur la piste cendrée, contribuant à mettre l’ambiance au milieu des pom-pom girls et autres personnages de science-fiction. Encore plus fort, les meilleurs jockeys paradaient devant le public assis à l’arrière des motos, avant de prendre les guides de leur attelage pour les courses de l’après-midi.

Une opération de communication plutôt sympa et réussie pour le constructeur américain, qui contribuait aussi à donner une bonne image de la moto devant un public de non initiés.

Le prix d’Amérique en chiffres
. Bold Eagle a battu le record de vitesse de l’épreuve : 2.700 mètres parcourus en 3 mn 12, soit 1’11"14 au kilomètre.
. 35.648 spectateurs étaient à l’hippodrome de Vincennes le 31 janvier 2016. 1.500 de plus que l’an passé.
. Le montant des enjeux collectés par le PMU dimanche s’élève à 34,1 millions d’euros. Une hausse de 12,1 % par rapport à l’année précédente.
. Près de 150 Harley-Davidson réunies par le HOG ont défilé lors de la parade d’ouverture.
JPEG - 286.7 ko
Prix d’Amérique : tour de chauffe
C’est parti pour la parade devant plus de 35.000 spectateurs !

Dans la Boutique Motomag.com

- Découvrez le recueil d’illustrations de motos « Les Américaines » de Philippe Gürel

Publicité

Commentaire (0)

Publicité