Le cofondateur d’Indian, Oscar Hedström, était d’origine suédoise. Il n’en fallait pas plus à Anders Lundgren et à Lasse Sundberg pour imaginer lui rendre hommage avec une prépa des plus atypiques. Baptisée Super Scout, cette machine associe la technologie la plus up to date au look des machines de Board track, courses très populaires dans l’Amérique des années 20 et qui reviennent en force aujourd’hui comme nous le racontait Hervé dans son blog Tatoué Harley.

Dragster écolo friendly
Interrogé sur les sensations de conduite de la Super Scout, Anders indique qu’elles sont « surprenantes. Comme si vous étiez revenu dans les années 1920 mais avec une fusée entre les jambes ». Le look de la Super Scout surprend en effet par l’extrême finesse de sa partie cycle dans laquelle prend place le bloc de 1133 cm3 de la Scout boosté par un Turbo Garret 25 à refroidissement liquide et capable de sortir de 150 à 200 chevaux à la roue arrière. A noter, ce moteur est particulièrement écologique puisqu’il roule au bioéthanol E85.

Un cadre façon puzzle
Le cadre - une pièce unique – a donné apparemment pas mal de fil à retordre à ses concepteurs de Stockholm, plus que l’implémentation du Turbo sur le bicylindre. D’après les Suédois, le jeu en valait clairement la chandelle, ne serait-ce que pour entendre la musique du bloc ainsi transfiguré. Malgré son look vintage à craquer la Super Scout n’a pas tiré un trait sur la technologie moderne puisqu’elle intègre un ECU (pour le contrôle de la cartographie et des différents modes) pilotable en Bluetooth via un iPad.

Street legal ?
Parmi les particularités de cette machine, dont sa couronne-disque de frein arrière – une spécialité suédoise depuis que le pays s’intéresse aux chopper rigides, il faut aussi signaler son faux réservoir qui dissimule toute l’électronique et le maître cylindre avant. Le vrai réservoir est quant à lui sous la selle. L’assise, faite main, abrite également feu de position, feu stop et clignos. Notez enfin l’originale fourche à lames de ressorts Cannonball de marque W&W.

Publicité

Commentaire (1)

Publicité