Après 7 mois d’activité, le premier radar-tronçon installé en France donne son rapport. Selon l’AFP, le dispositif situé près de Besançon sanctionnerait à une moyenne de 22 véhicules par jour.

Ce radar calcule la vitesse moyenne sur une portion de route longue de 2 kilomètres limitée à 70 km/h. Sur cette 2 fois 2 voies située près du centre-ville, 14.000 véhicules ont été contrôlés, et seuls 0,2 % ont été verbalisés pour excès de vitesse. Le premier radar-tronçon a été installé le 20 juin 2012 et, après une période de test, a débuté son triste labeur le 23 août 2012.

La Préfecture du Doubs explique, sur le site leparisien.fr que la vitesse moyenne a bel et bien diminué sur ce tronçon. Passant de 86 km/h avant l’installation du radar-tronçon, à 68 km/h aujourd’hui.

Une autre information vient cependant confirmer que les radars-tronçons sont des radars-sanctions avant tout : 80 % des infractions ont été relevées à vitesse moyenne inférieure à 90 km/h, soit moins de 20 km/h au-dessus de la vitesse autorisée. Encore une fois, ces nouvelles boîtes automatiques conservent ce caractère « tous responsables, tous coupables » que nous connaissons bien.

Au total, ce sont quelque 150 appareils qui devraient être installés sur les routes de France d’ici à 2014.

Publicité
Publicité