Les Motards en colère adressent une lettre ouverte à Bruno Le Roux, le ministre de l’Intérieur, pour l’alerter des délires réglementaires qui sortent des bureaux de la Direction de la sécurité et de la circulation routières (DSCR) dont il a désormais la charge.

Word - 237 ko
Lettre ouverte de la FFMC au ministre de l’Intérieur (cliquez sur l’image pour l’ouvrir)

Complexité de la règle
En décrétant le port obligatoire des gants homologués depuis le 20 novembre 2016 pour tous les usagers de deux-roues motorisés, les services de la DSCR ont compliqué à l’excès une règle a priori on ne peut plus simple, à savoir porter des gants de moto.

Mais la DSCR a voulu « border » cette obligation en se référant à une « homologation » des gants disponibles sur le marché. Cette nouvelle disposition du Code de la route embarrasse les usagers déjà bien équipés, les fabricants et vendeurs de gants de moto, tout en compliquant encore le travail des forces de l’ordre tenues de faire respecter une réglementation de fait inapplicable. Bravo !

Et encore, le courrier que nous adressons à Bruno Le Roux n’aborde que les aspects relatifs à l’étiquetage censés garantir l’homologation des gants désormais obligatoires et à l’illégalité qui menace des usagers qui étaient jusque-là en règle… sans parler d’une éventuelle incompatibilité de cette nouvelle exception franco-française vis-à-vis des règlements en vigueur dans l’Union européenne.

En attendant, tout en souhaitant la bienvenue à leur nouveau ministre des questions routières, les Motards en colère lui souhaitent surtout « bon courage »… car ça ne va pas être facile !

Tribune de la FFMC, le 20 décembre 2016

Publicité
Publicité