Sanctions sur la remonte-files.
Autre remontée du terrain, ce mercredi matin sur l’autoroute A1 dans le sens Province-Paris, un lecteur de Moto Magazine nous a indiqué qu’une unité mobile aurait verbalisé les deux-roues circulant entre les 3e et 4e files de voitures au ralenti. Les motards ne sont en aucun cas prévenus qu’ils risquent gros, et ils sont attrapés par la patrouille comme des malpropres et verbalisés sur le bord de la route ! Il y a des jours où on aimerait vraiment habiter loin de la ville, au milieu des champs…

Au sud de Paris comme au nord
Ultime témoignage, un transporteur de personnes à moto nous indique que des CRS à moto piègeraient, chaque matin depuis lundi 15 mars, les conducteurs de deux-roues circulant entre les files de 4-roues embouteillées sur l’autoroute A6a, au sud de la capitale dans le sens aéroport d’Orly-Paris, à hauteur du PC police de Gentilly (94). Les conducteurs pris au piège sont « invités » à se ranger et sont verbalisés, perdant trois points sur le permis de conduire. Le ministère de l’Intérieur, qui dirige les forces de police intervenant sur la route, semble faire payer très cher aux motards leur mobilisation du 13 mars.

Encore une fois, le double discours de nos gouvernants est flagrant !

Publicité
Infos en plus
Publicité