Deux ans après son lancement, le Trailsmart, le pneu pour trails routiers de Dunlop, passe au « Max », un suffixe équivalent au traditionnel « Evo » mais probablement jugé plus valorisant par le manufacturier. Les modifications touchent à plusieurs domaines afin d’améliorer le comportement de ces pneus destinés avant tout au bitume, tout en permettant quelques escapades sur des pistes carrossables.

Longévité en net progrès
Apparemment, le pneu avant souffrait d’un problème de longévité, car le manufacturier anglo-japonais annonce avoir amélioré sa durée de vie de 64 % (sur la dimension 120/70R19 destinée en trek autres aux BMW R1200GS) ! Un chiffre qui n’est pas sans rappeler celui avancé par Pirelli pour le Scorpion Trail 2.

Ce gain a été obtenu par l’adoption d’un nouveau profil et l’apparition, comme sur le Dunlop Roadsmart 3, de nappes en rayonne dans la carcasse pour une conduite plus précise, un temps de chauffe accéléré et un comportement plus progressif lors de conditions de roulage variées.

Arrière multigommes

Quant au pneu arrière, il dispose désormais d’un composé multigomme qui accroit l’endurance de 15 % tout en améliorant la tenue de route sur l’angle. Le dessin des sculptures et le nouveau mélange enrichi en silice contribuent à améliorer son adhérence sous la pluie.

Deux versions
Le Trailsmart Max sera disponible dès le début de l’année pour la plupart des machines du segment. Dunlop annonce avoir particulièrement soigné les dimensions destinées à la BMW R1200 GS et à la Honda Africa Twin, deux machines vedettes de cette catégorie.

Comme le Trailsmart, toujours en vente dans les dimensions les moins prisées, le Trailsmart Max laisse le choix d’installer une chambre à air pour une pratique en tout-terrain. Il est également possible de mixer les deux générations.

Les concurrents :
Bridgestone A41
Continental ContiTrailAttack 2
Michelin Road 5 / Anakee 3
Metzeler Tourance Next
Pirelli Scorpion Trail 2

Publicité

Commentaire (1)

Publicité