En images

Pirelli Angel GT : Air de famille Pirelli Angel GT : versions renforcées Pirelli Angel GT : progrès annoncés Essai Pirelli Angel GT : pneu aquaphile

Le pneu arrière supporte l’essentiel des modifications. Son profil a été redessiné pour modifier la zone de contact au sol (+ 15 % en largeur, -6 % en longueur). Pirelli assure que cette modification, associée à un nouveau mélange de gommes, devrait augmenter la durée de vie de l’Angel Gt de 30 %. À vérifier. La dimension sportive a été prise en compte en réduisant la courbure du pneu à l’approche des flancs pour plus de sportivité sur l’angle.

Une nouvelle carcasse nettement plus rigide (+ 60 %) doit en principe améliorer la l’adhérence en virage, l’amortissement des irrégularités du bitume et maintenir les performances du pneu jusqu’à sa fin.

Visuellement, les nouvelles rainures sont moins nombreuses, mais plus longues. Leur profondeur a été réduite. Le principe du dessin évolutif – l’ange qui se transforme en diable au fil des kilomètres – n’a pas été reconduit.

Si les enveloppes sont toujours monogomme à l’avant et bigomme à l’arrière, les compositions changent. La silice, qui améliore l’adhérence sous la pluie s’invite désormais exclusivement sur la gomme du pneu avant et les flancs du pneu arrière. La bande centrale du pneu arrière n’en comporte que 70 %.

Au final, Pirelli annonce un net gain en longévité et en adhérence. À vérifier lors de notre prochain comparatif de pneus sport-touring.

Publicité
Publicité