Sensation le 8 avril au matin, à la lecture du quotidien Le Parisien : Christophe Najdovski, élu EELV au conseil municipal (dans le 12e secteur), est nommé adjoint au maire chargé des Transports, de la Voirie et des Déplacements. En décembre dernier au conseil de Paris, cet écologiste a émis le vœu d’interdire aux motos et scooters de stationner sur les trottoirs.

Un Vert aux Transports
L’idylle entre Anne Hidalgo, élue maire de Paris, et les motards n’aura donc été que de courte durée ? Les conducteurs casqués peuvent craindre de profondes modifications de leurs habitudes de circulation et de stationnement, se dit-on en lisant la composition de son exécutif, dévoilée par Le Parisien dans son édition du 8 avril.

Aux Transports, à la Voirie et aux Déplacements, l’édile a placé Christophe Najdovski, écologiste membre du parti EELV. Ce même homme qui, en décembre 2013, avait émis, au Conseil de Paris, le vœu d’interdire le stationnement des motos et scooters sur les trottoirs.

Du vœu aux actes… 
On peut présumer que, désormais aux commandes, le nouvel adjoint au maire joigne les actes aux souhaits, en pesant de tout son poids pour éradiquer ce que d’aucuns appellent un « fléau » : la présence des deux-roues motorisés (2RM) sur les trottoirs de la capitale, que ces plateformes soient larges ou non, que les machines gênent la progression des passants ou pas.

Rappelons la promesse de campagne d’Anne Hidalgo : la candidate s’est engagée à créer 20.000 emplacements de stationnement 2-roues motorisés (2RM) supplémentaires dans Paris, en surface et non payants. Vu le nombre de 2RM en circulation à Paris au quotidien et le peu de nombre de place en regard, les équipes techniques municipales vont devoir se mettre au travail fissa…

Inquiétude des représentants des usagers
« Cette nomination nous rend très inquiets », explique Jean-Marc Belotti, coordinateur de l’antenne parisienne de la Fédération française des motards en colère (FFMC-PPC). « Durant la campagne électorale, nous avons contacté tous les candidats et demandé à les rencontrer. L’équipe d’Anne Hidalgo nous a reçus, celle de Nathalie Kosciusko-Morizet aussi. Christophe Najdovski, candidat pour le parti EELV, ne nous a pas répondu ».

Rendez-vous
L’antenne parisienne des Motards en colère ne manquera pas de rappeler les promesses de campagne à l’équipe municipale qui s’installe. « Nous allons très rapidement demander un rendez-vous à Christophe Najdovski et Anne Hidalgo, poursuit Jean-Marc Belotti. Madame la maire a rédigé des promesses écrites aux conducteurs de moto, sur le maintien du stationnement gratuit en surface à Paris, que ce soit sur la chaussée ou sur les trottoirs larges. Nous lui rappellerons ».

Manifestation
Comme c’est le cas sur à l’échelle nationale, la FFMC-PPC appelle les motards à manifester, le 12 avril, contre l’inflation sécuritaire (rendez-vous à 14h, sur l’esplanade du Château de Vincennes). « L’inflation sécuritaire, c’est la surenchère répressive à laquelle sont confrontés les conducteurs de 2RM dans et autour de Paris, explique Jean-Marc. On constate des verbalisations abusives sur le stationnement, alors qu’il n’y a pas assez de place dédiées aux 2RM. En région parisienne, on nous promet de légaliser la circulation interfile ; or, depuis le 29 novembre 2013, on attend toujours une pseudo-phase de test… On englobe motos et scooters dans la circulation alternée automobile, alors que ces véhicules polluent moins que les voitures ».

Colère
Pendant ce temps, les glissières de sécurité, très dangereuses pour les motards en cas de chute, ne sont pas partout protégées le long des voies rapides d’Ile-de-France. « Bref, on accroît la répression pour circuler et stationner, sans contrepartie pour notre sécurité, conclut Jean-Marc Belotti. C’est ce qui justifie la colère des conducteurs, qui se traduira dans les rues de la capitale le 12 avril. Par la suite, nous serons très vigilants sur la politique menée à Paris, et resterons très réactifs ».

Publicité

Commentaires (19)

Publicité