En images

visuel

Livio Suppo : Lorsque nous avons discuté avec Rossi pour éventuellement l’engager dans notre team, le salaire qu’il demandait représentait le budget annuel de Ducati pour la compétition.
- Il faut savoir que nous sommes une petite usine comparée à Honda ou Yamaha. Environ 100 personnes travaillent pour le service course de Ducati.

Le risque financier d’engager Rossi était donc trop important pour que nous le prenions : il faut penser aux 100 familles que nous faisons vivre en Italie (un millier de personnes travaillent à sein de l’usine en lien avec la compétition, ndlr)...

Moto Magazine : Quelle image voulez-vous donner à Ducati en MotoGP ?

Livio Suppo : Il suffit de regarder les Ducati en Mondial Superbike : elles ont beaucoup gagné ces dernières années et aujourd’hui on parle d’elles, même lorsqu’elles sont derrière, un peu à la manière des Ferrari en formule 1. Notre histoire est liée à la compétition moto et nous devons faire parler de nous.

Propos recueillis par Wiliam Moulin

Voir : Ducati

Publicité

Commentaire (0)

Publicité