Présentation
Article

Moto Guzzi initie une lignée de customs qui s’inscrit entre les méga California et les petites V7. La Roamer est proche d’une moto classique quand la Bobber mise sur un look totalement épuré.

Notre avis
C’est la Moto Guzzi que nous attendions, avec une cylindrée intermédiaire qui offre plus de couple qu’une V7 (la Roamer vient remplacer la Nevada) et se montre moins lourde que feu la Bellagio (construite sur la base du 1100 Breva).

Les deux modèles disposent d’un grand guidon et d’une selle bien courte pour le second occupant. Et l’assise du Bobber, style oblige, est encore plus mince. La marque annonce une finition en hausse, mais la pédale de frein est en vilain fer plat et les poignées de maintien passager sont absentes.

Nous nous attendons à une mécanique réussie en matière de couple et de sensations (qui équipera bientôt sur la gamme néo-rétro ?) et à un confort plutôt spartiate.

L’essentiel

- Un bicylindre en V de 850 cm3 travaillé pour obtenir couple et sensations à bas régime.
- Un nouveau cadre par rapport à la V7.
- Une position des commandes au pied entre routière et custom.
- Un freinage simple disque.
- Un unique compteur avec port USB.
- Une centrale ABS et un contrôle de traction ajustable et déconnectable de série.
- Une version Roamer avec roues Av de 18 pouces et une version Bobber avec roue Av de 16 pouces.
- Un catalogue d’accessoires devrait permettre leur personnalisation.

Fiche technique

Bicylindre en V à 90° refroidi par air, 2 soupapes par cylindre, 850 cm3
Puissance : n. c.
Couple : 6,3 m.kg à 3.000 tr/min
Poids : 200 kg environ
Réservoir : n. c.
Hauteur de selle : n. c.
Coloris : blanc (Roamer), noir (Bobber)

Tarif : N. C.
Disponibilité : N. C.

Publicité