En images

visuel visuel visuel visuel visuel visuel
Article


Salon de Cologne 2014 : les nouvelles Suzuki... par Moto-Magazine

Quand on arrive après la bataille, il ne faut pas se prendre les pieds dans le tapis, mais proposer quelque chose de neuf, d’audacieux et techniquement au top. Les amateurs de nouveauté, et plus particulièrement de roadsters sportifs, sont très sensibles à ces arguments.

Pour le coup, on a du mal à croire que Suzuki va révolutionner le marché du gros roadster sportif (marché déjà bien saturé) avec cette GSX-S 1000.

Le dessin, d’abord, n’apporte vraiment rien de neuf. Il est très inspiré de ce qui se fait chez les géants japonais, et commence à dater à notre goût. Des lignes taillées à coup de serpe, fuyant vers le sol, une optique qu’on a l’impression d’avoir vu mille fois et une coque arrière sans grande inspiration…

Bref, une machine banale du point de vue du style, mais l’appréciation de la beauté étant propre à chacun, ces considérations n’engagent que nous. D’autant que Suzuki s’est inspiré d’un « prédateur qui se tapit, prêt à bondir sur sa proie » (dixit le dossier de presse !).

La lecture de la fiche technique ne ramène pas le sourire, même si le cadre en alu est une nouveauté, spécialement conçu pour cette moto. Mais c’est du côté des équipements et de la motorisation que la GSX-S 1000 marque le pas… La moto propose juste un antipatinage à 3 niveaux et l’ABS. Bien sûr, cela suffit pour rouler et prendre du plaisir, mais une petite cartographie moteur n’aurait pas pu nuire…

Le moteur est une extrapolation du bloc GSX-R, génération 2005/2008… Suzuki argumente qu’il est le mieux adapté à la machine (longue course, gabarit adapté au cadre périmétrique) et qu’il a gagné de nombreuse compétitions. On ne demande qu’à les croire…

Notons, quand même, des feux de position à LED, des étriers Brembo et un guidon alu Renthal.

La machine sera disponible en bleu, rouge/noir et gris, à un tarif pas encore communiqué.

En conclusion, la GSX-S 1000 aura fort à faire face à une concurrence japonaise et européenne bien armée. Mais, comme toujours, Suzuki va jouer sur un tarif très alléchant, ramenant la machine à la première place du rapport prix/prestations, et c’est peut être l’essentiel.

FICHE TECHNIQUE

(données constructeur)
Moteur
Type 4-cylindres en ligne refroidi par eau, 4T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre ;
Cylindrée (al. x cse) 999 cm3 (73,4 x 59 mm) ;
Puissance maxi n.c. ;
Couple maxi n.c.. ;
Alim./dépollution injection/Euro 3
- Transmission
Boîte de vitesses 6 rapports ; transmission par chaîne
- Partie-cycle
Frein Av (étrier x pist.) 2 disques Ø 310 mm (4 opp.), ABS ;
Frein Ar (étrier x pist.) 1 disque Ø 240 mm (1) ;
Réservoir (réserve) 17 litres (n.c.) ;
Poids à sec n.c.
- Pratique
Coloris bleu, rouge/noir, gris
Prix n.c

Commentaire (1)

Publicité