En images

visuel visuel visuel visuel


Nouveauté moto 2015 : la BMW R 1200 R au salon... par Moto-Magazine

La première chose que l’on remarque, c’est l’abandon du fameux train avant Telelever, au profit d’une fourche bien plus conventionnelle. Une décision probablement plus motivée par le coût de fabrication et le marketing, que par l’efficacité. Mais laissons-là ces considérations, et penchons-nous sur ce gros roadster…

Lignes classiques
Contrairement à la R Nine T, la R 1200 R impose des lignes assez classiques, bien loin de quelconques « japonaiseries »… Cela donne à cette machine un certain statut visuel.

Le cadre se compose d’un treillis tubulaire en acier, de conception périmétrique, qui utilise le moteur comme élément rigidificateur. Une fourche inversée et des étriers Brembo radiaux se chargent du guidage et du freinage. À l’arrière, BMW reste fidèle au Paralever EVO.

Le moteur est le bicylindre refroidi par air et eau, avec l’admission et l’échappement dans l’axe vertical. Il est donné pour 125 ch et un couple de 12,5 m.kg à 6.500 tr/min. Des chiffres annonciateurs d’agrément et de performances.

Bien sûr, cette BMW « offre » son lot d’assistances de série, avec deux modes cartographiques (pluie et route), l’ABS et un antipatinage ASC. Mais comme toute BMW, la liste d’options est sans fin…

À l’image du mode de pilotage « Pro », qui inclut un antipatinage plus pointu DTC avec capteur d’angles, ainsi que deux modes cartographiques supplémentaires, « Dynamique » et « User ». Ce dernier étant à la discrétion du pilote pour ce qui est de paramétrer tous les réglages.

L’ESA est aussi disponible en option, et avec lui, deux réglages d’amortissement, « Road » et « Dynamic ». Pour finir, un shifter, un système de démarrage sans clé, un éclairage diurne à LED et un ordinateur de bord « Pro » sont également disponibles, de même que bien d’autres options de confort et de style, inclues dans des « Pack », si chers (cher !) à BMW…

Trois choix de coloris seront disponibles :
- « Sport » avec cadre rouge, carrosserie blanche avec logo « R » et sabot moteur ;
- classique, avec cadre et carrosserie gris, et une protection de réservoir en inox ;
- version « Base », avec cadre noir et carrosserie bleue.

Cette nouvelle R 1200 R sera probablement une machine assez polyvalente, et capable de se plier aux contraintes journalières de son propriétaire, une « Béhème », quoi…

Fiche technique

(données constructeur)
Moteur
Type bicylindre à plat, refroidi par air et eau, 4T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée (al. x cse) 1170 cm3 (101 x 73 mm)
Puissance maxi 125 ch à 7.750 tr/min
Couple maxi 12,5 m.kg à 6.500 tr/min
Alim./dépollution : injection/Euro 3
Transmission
Boîte de vitesses 6 rapports
Transmission finale par arbre et cardan
Partie-cycle
Frein Av (étrier à x pist.) 2 disques, Ø 320 mm (4 opp.)
Frein Ar (étrier à x pist.) 1 disque, Ø 276 mm (2 juxt.)
Réservoir (réserve) 18 litres (n.c.)
Poids annoncé 231 kg
Pratique
Coloris blanc, bleu et noir
Prix : n.c.

Axel Mellerin

Pour les Fans, découvrez le recueil de dessins sur les BMW "Les flat Twins"

Moto Magazine chaque mois dans votre boite aux lettres ; abonnez vous ici !

Commentaires (4)

Publicité