Article

Après avoir présenté les versions SP et SP2 au dernier salon Intermot de Cologne, c’est au tour de la Honda CBR 1000 RR Fireblade « standard » d’être dévoilée au salon EICMA de Milan 2016, en ce début novembre.

Lorsqu’on parle de nouvelle sportive, l’enjeu est quasiment toujours le même : gagner en puissance, perdre du poids et désormais, proposer les meilleures assistances électroniques. Honda a rempli le contrat avec cette édition 2017 de la Fireblade.

Plus de puissance
Un gros travail a été effectué sur le 4-cylindres de la CBR, notamment sur le calage de distribution et la transmission, ce qui a permis une augmentation du régime moteur. La puissance pointe désormais à 190 ch (140 kW) atteints à 13 000 tr/min. C’est 10 chevaux de plus que la version précédente. Le couple maximal, quant à lui, est de 114 Nm à 11 000 tr/min. L’accroissement de cette puissance va de paire avec un autre facteur incontournable, le poids.

Plus légère
Moins 15 kilos ! Voilà l’exploit réalisé par les ingénieurs japonais sur cette édition 2017 de la Fireblade. Et le régime ne s’est pas fait sur un seul élément, loin de là… De nombreux ajustements et changements de matériaux ont permis d’atteindre ce poids.

Citons par exemple l’échappement en titane qui fait gagner 2,8 kg, ou encore les carters en magnésium et aluminium qui s’allègent de 2 kg. Cette course au gramme s’applique dans les moindres détails : un radiateur plus étroit, -100 g ; nouveaux étriers de frein, -150 g… Après tous ces efforts, la Fireblade obtient un gain de 14 % dans son rapport poids/puissance.

Contrôle électronique
Pour gérer de telles performances, les assistances électroniques sont indispensables. Dans ce domaine, le panel proposé par Honda est impressionnant : centrale inertielle IMU à 5 axes, antipatinage à 9 niveaux, anti-wheeling, ABS avec capteur d’angle, sélecteur de puissance… Toutes les indications s’afficheront sur l’écran full TFT du tableau de bord.

À retenir également, les modifications sur la partie-cycle : l’empattement a été réduit de 6 mm et la hauteur de selle baisse de 4 mm (831 mm). La CBR reçoit une fourche inversée réglable BPF (Big Piston Fork) de 43 mm et un amortisseur Pro-Link lui aussi réglable.

Il reste maintenant à vérifier qu’elle tienne la piste face à ses concurrentes, la Yamaha R1 et la Ducati 1299 Panigale. L’occasion d’un futur essai comparatif dans Moto Magazine… restez connectés !

Commentaire (0)

Publicité