Présentation
Article

Le V-Twin issu des SV et TL est conservé, mais il bénéficie de nombreuses améliorations. À commencer par une légère augmentation de la cylindrée qui passe à 1037 cm3 par réalésage (les pistons passent de 98 à 100 mm), la course restant inchangée. Le moteur dispose désormais d’un double allumage (2 bougies par culasse) pour améliorer la combustion.

Enfin, de nombreuses pièces ont été revues sur le bloc (voir photo) pour gagner en poids, en puissance et en couple. Mais le gain reste minime : Suzuki annonce un couple de 10,3 m.kg dès 4.000 tr/min pour une puissance maxi de 100 ch à 8.000 tr/min (98 ch en 2004). Le moteur serait aussi moins gourmand : 4,8 l/100 km annoncés. À vérifier…

Le châssis reste de même conception que celui de la version précédente, mais Suzuki promet un gain de poids. Bonne nouvelle, la fourche inversée de 43mm de diamètre est réglable et le freinage avant est désormais assuré par des étrier à 4 pistons et à fixation radiale.

Techno

Sans être un concentré de technologie, une habitude chez Suzuki, le V-Strom reçoit tout de même l’ABS de série et le contrôle de traction. Le tableau de bord, ultra complet, est aussi entièrement nouveau.

Le V-Strom affiche un poids de 228 kg tous pleins faits. Cela en ferait le plus léger de sa catégorie - la KTM Adventure pèse par exemple 236 kg (mesure Moto Mag). Un réel atout.

Tarif

Pour attirer le chaland dans cette catégorie en vogue, Suzuki devra aussi jouer sur le tarif. La firme nippone l’annonce dans une fourchette comprise entre 12.000 et 13.000 €… Une enveloppe une nouvelle fois bien placée face à la concurrence. La BMW R 1200 GS s’échange contre 15.150 € et l’Aprilia Caponord contre 12.999€. Son arrivée en concession est prévue pour la fin de l’année 2013.

Simplicité, légèreté et prix contenu, voici donc les arguments avancés par Suzuki pour lancer son V-Strom. Reste à savoir si ce dernier pourra se faire une place dans un marché difficile et sur un segment déjà bien fourni…

Publicité