Présentation

En images

Ducati 1200 Multistrada : moteur et assistances Ducati 1200 Multistrada : repérable ! Ducati Multistrada 1200 : version Ducati Multistrada 1200 : prix, versions, coloris

Pour rester dans le « high tech » et les assistances électroniques, passons à l’équipement inédit de la Multistrada 1200 : le « Ducati Electronic Suspension », uniquement disponible sur les versions S et Touring. Un système de gestion global du comportement de la moto, au gré des envies du pilote : en pressant un bouton situé au commodo gauche, il modifiera non seulement la manière dont le moteur délivrera sa puissance, mais aussi les réglages de suspension, en compression et détente hydraulique et précontrainte des ressorts. Du mode « Sport » au plus paisible « Urban », en passant par le « Touring ».

Autant on peut se demander si le choix d’un moteur si puissant est judicieux sur ce type de moto, autant le « DES » semble correspondre à l’esprit polyvalent de la Multistrada. Il est toutefois fort à craindre que le système perde grandement de son intérêt dans la version française bridée à 100 ch. L’essai nous le dira.

Quatre niveaux de finition seront disponible, de la Multistrada 1200 de base (sans ABS, sans suspensions Ölhins, sans DES), à la version S « Touring » (tout ce qui manque à la version de base + valises, poignées chauffantes et béquille centrale), pour des prix qui s’échelonneront de 14.900 à 18.900 euros.

La Multistrada 1100, peinant à trouver son public et malgré des qualités indéniables, a fait une carrière timide. Du fait qu’elle était trop à part, ni trail, ni supermotard, ni routière, n’entrant en concurrence réelle avec aucune autre moto ? Peut-être aussi à cause de son esthétique, elle aussi « à part »…

Avec cette version 1200 de la Multistrada, toujours à usages multiples mais dotée d’un bouilleur bien plus performant que l’ancien 1100 cm3, Ducati semble clairement concurrencer les ténors de la catégorie gros trails, voire gros supermotards : Triumph 1050 Tiger, KTM 990 SMR et SMT, Moto Guzzi Stelvio, etc.
Mais celle qui semble particulièrement visée, vu le côté « haute technologie » de la nouvelle Bolognaise, c’est la BMW R 1200 GS et sa suspension pilotée ESA. Son esthétique, originale mais plus consensuelle que celle qu’elle remplace, devrait aider la Multistrada 1200 à séduire son monde et à connaître une meilleure carrière commerciale.

Publicité