Gros temps sur la Normandie, le 24 février… Les gendarmes avaient décidé de poster sept radars mobiles sur le minuscule tronçon de la route départementale 6015 entre Barentin et Trouville-Alliquerville (Seine-Maritime). Un radar tous les 6 km, a estimé le quotidien local Paris Normandie… Motif ? Les accidents de la route dus aux excès de vitesse, précise la gendarmerie. Bien évidemment, avec un dispositif aussi contraignant, il ne s’agissait surtout pas de renflouer les caisses de la préfecture…

Publicité
Publicité