En images

Le Grand Raid de Luc Cotterelle : sous les applaudissements Le Grand Raid de Luc Cotterelle : l’enfant du pays Le Grand Raid de Luc Cotterelle : le fils retrouve sa mère Le Grand Raid de Luc Cotterelle : la joie de vivre de Luc se voit

C’est entouré d’une escorte d’une vingtaine de motards que Luc Cotterelle arrive au guidon de sa BMW 1150 GS sur la place de Bollezeele, un petit village du Nord.

Devant le bar bien nommé Au tour du monde, sa famille et ses amis (en tout une centaine de personnes) sont venus accueillir l’enfant du pays. Ils sont là pour lui faire la fête et partager la joie des retrouvailles après cette « méga-aventure ». Avec une émotion toute particulière au moment où Luc revoit sa mère après cette longue absence.

Le grand Luc, « le tout raide » comme il se définit, est apparu dans sa tenue de motard de départ, un peu éprouvé par l’aventure.

2 ans et demi de périple
En février 2012, âgé de 41 ans, Luc décide de tourner le dos à son confort de vie pour aller à la rencontre des autres et de lui-même. Son périple prévu pour six mois aura finalement duré 2 ans et demi. Du Sénégal à l’Éthiopie, de l’Afrique du Sud à l’Égypte en passant par Madagascar et les Comores, il va traverser le continent africain de long en large. Luc terminera son aventure par la Turquie, après être passé en Israël, début juillet, en pleine opération militaire Bordure protectrice.

Fin de l’aventure
Applaudissements, crépitements d’appareils photo, musiques, sourires et rires vont immortaliser la journée et clôturer le retour de Luc sur cette terre flamande. Endroit qu’il connaît si bien puisqu’il y exerce le métier d’architecte.

Retrouvez toute l’aventure de Luc Cotterelle au travers de son blog : Le Grand Raid. « L’homme n’est pas fait pour construire des murs, mais pour construire des ponts. » (Lao Tseu). Une citation qui lui va si bien.

Christophe Tilmant - correspondant Moto Magazine du Nord

Publicité

Commentaire (0)

Publicité