En images

Les années se suivent, mais ne se ressemblent pas. En 2017, c’était sous un soleil de plomb que l’étape gersoise du Championnat de France de Superbike (FSBK) avait vu se dérouler les différentes épreuves. Cette année, pulls et k-way étaient de rigueur, sans oublier le parapluie. Des conditions météos qui donnèrent lieu à de nombreux rebondissements lors des essais, qualifs et courses. Certains, plus malchanceux que d’autres, ont même rencontré de près l’asphalte nogarolien.

Guarnoni en impose
Mais la météo n’a pas empêché les as du guidon de faire le spectacle devant un public venu, en nombre, assister aux courses. Et du spectacle, il y en a eu !
Pas de record du tour cette année, mais un doublé de Jérémy Guarnoni dans la catégorie Superbike. Le pilote Kawasaki du team Tech Solutions a en effet remporté les deux courses de sa catégorie sur un circuit qu’affectionne particulièrement le Toulousain, originaire de Manciet, un village à côté de Nogaro. Maître des essais chronométrés, il n’a laissé aucune chance au champion en titre Kenny Foray qui finit également les 2 courses en seconde position.
Avec 107 points, Jérémy Guarnoni garde, pour l’instant, la tête de la catégorie reine.

Autres catégories
À noter également la belle performance de Gabriel Pons « PonPon » qui réalise, lui aussi, le doublé en catégorie Superbike Challenger et passe leader de la catégorie avec 1 point d’avance sur Hugo Clere.
Un autre pilote s’est également illustré ce week-end. Bartholomé Perrin, dit « Fast Bart », pilote en catégorie OGP Pré-moto 3, réalise le doublé au guidon de sa Moriwaki #39. Il n’accuse plus que 19 points de retard sur l’actuel leader OGP, Marceau Lapierre.

Rendez-vous
Prochaine étape pour le FSBK, l’épreuve gardoise de Ledenon, les 15, 16 et 17 juin, où chacun aura à cœur de passer le triple gauche en tête.

Jérémy Guarnoni

Objectif : prendre le titre

Âgé de 25 ans, Jérémy Guarnoni est un pilote talentueux. Après avoir roulé en World Stock 1000 et en World Superbike, le Toulousain se bat maintenant pour le titre de Champion de France de Superbike au guidon d’une Kawasaki ZX10-R pour le team Tech Solutions.

Sa stratégie parait simple, mais elle n’en demeure pas moins complexe à mettre en œuvre. « Lors du départ de la course, je me donne à fond afin de creuser de suite l’écart avec mes poursuivants, ce qui me permet, au fur et à mesure de la course, de réguler l’écart avec les autres concurrents. a contrario, certains pilotes choisissent d’augmenter le rythme tout au long de la course. De tous mes concurrents, Kenny Foray est celui qui peut le plus me gêner dans ma conquête du titre » confie-t-il.

Après avoir passé une semaine au Mans pour la course des 24 heures, puis le week-end suivant à Nogaro pour le FSBK, Jérémy poursuivra son marathon de course en Slovaquie pour la 3e étape du Championnat du Monde d’Endurance.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité