À Nantes, dimanche 27 septembre au matin, très loin des 1.222 riders de Londres (Grande-Bretagne) ou des 854 qui ont défilé à Sydney (Australie), une quarantaine de motards se sont réunis pour le cortège du Distinguished Gentleman’s Ride (DGR).

Du style
Le rendez-vous incontournable du beau, de l’anglaise, du café racer, du old school, du surprenant, du bricolé, du costard et de la moustache… bref, un savant mélange mêlant la célébration de la moto, du style et de l’amitié pour aider à la recherche contre le cancer de la prostate. Car, les dons récoltés partout dans le monde vont à cette cause qui concerne tout de même la moitié de la population mondiale…

Vintage
Le principe est simple pour y participer, et s’inscrit dans le phénomène vintage que l’on commence à bien connaître dans la moto : rouler sur une bécane ancienne ou néo-rétro, avec une tenue de gentleman, au moins sur le haut du corps.

À Nantes, la quarantaine de riders, très élégants, accompagnés de quelques demoiselles chicissimes, se sont retrouvés devant la concession Triumph, qui accueillait cette deuxième DGR.

Triumph qui, rappelons-le, est le partenaire officiel de cet événement mondial, se déroulant dans plus de 250 pays.

Balade bucolique
Après le traditionnel café-croissant offert par la concession, les riders sont partis pour un ride bucolique sur les petites routes de campagne en allant des bords de l’Erdre aux bords de Loire. La balade s’est terminée dans le centre-ville de Nantes.

Un rassemblement certes un peu timide, mais c’est promis tout sera mis en place pour redonner du panache en 2016 à cette DGR nantaise.

Dans la boutique motomag :

- Vous aimez le style, commandez le livre "Motos rétro"

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité