Le chanteur populaire Julien Doré aurait-il fait un détour par les Wheels & Waves ou le Bike Shed ?
Dans son dernier clip « Le Lac », le voilà qui fait le singe dans de splendides tableaux naturels au guidon d’un deux-roues préparé, semble-t-il sur une base de Honda Monkey, ou de copie chinoise du fameux 50 cm3 à monocylindre horizontal produit en masse par la marque japonaise.

Échappement latéral type scrambler, double optique jaune, réservoir chromé, on est bien dans les caciques de la mode prépa pour cet engin que popularise le Doré, comme véhicule prompt à propulser son conducteur dans de somptueux paysages, lacs et montagnes.

L’homme y goûte à la solitude des espaces infinis, à l’enivrement procuré par le silence et la vie au grand air. Les images sont magnifiques et présentent l’avantage de montrer que le cyclomoteur est aussi propice à l’évasion et au respect de l’environnement, une idée à contre-courant en ces périodes troubles de mise au pilori des 2-roues motorisés, surtout anciens.

Bon, à la fin, le spectateur est troublé par l’arrivée d’une alerte à la superficialité qui prend le corps d’une Pamela Anderson de papier glacé. Une poupée semblant étonnamment plus jeune que le Monkey. Sans doute la plastique de la star a-t-elle subi plus de transformation que celle du cyclo.

Retrouvez Julien Doré sur :
http://www.juliendoreofficiel.com

Publicité

Commentaire (0)

Publicité