Article

Avec 850 mm de hauteur de selle, les fesses posées sur la Ducati DS 1000 Multistrada sont perchées comme sur les sportives de la gamme ; à la nuance près que le guidon corne de vache redresse suffisamment le corps pour offrir une position de type roadster plutôt agréable.

Première, la commande d’embrayage manque de douceur, mais la boîte de vitesses se révèle ferme et précise. Le V-twin italien n’a rien perdu de son âme. L’injection est bien maîtrisée et aucune perturbation n’est à déplorer à la coupure ou la remise des gaz.
Le twin donne le meilleur de lui-même entre 4000 et 8000 tr/min (le rupteur à 8500 tr/min). Il est relativement souple, mais mieux éviter de descendre sous les 2500 tr/min.

Dans les enchainements de virages serrés, la Ducati DS 1000 Multistrada se montre impériale. Très vive, instinctive, elle s’inscrit sur l’angle avec beaucoup de facilité et de naturel. Le guidon offre un bras de levier quasi-idéal. Le petit pare brise d’origine offre une protection acceptable jusqu’à 150 km/h environ.
Les suspensions Showa, fermes mais parfaitement accordées, associées à la rigueur du châssis tubulaire permettent de prendre beaucoup de plaisir avec un grand sentiment de sécurité.
La selle glissante semble rembourrée aux noyaux d’olives. La garde au sol, très respectable, conjuguées à l’excellent grip des pneumatiques font vite oublier les petites misères postérieures, et pas même une bosse perfide dissimulée au cœur d’un virage n’entamera la rigueur de cette machine. Les freins procurent puissance et progressivité à l’avant comme à l’arrière.

Originale, amusante, sure et dotée d’un caractère inimitable, cette Ducati DS 1000 Multistrada est terriblement attachante.
Pourtant, pour justifier pleinement son prix élevé et la polyvalence définie par son nom (toutes les routes), il faudra repasser à la caisse.
La selle est une planche incompatible avec la vocation de la machine, la protection (garde-boue) est indigne, l’unique béquille latérale, peu sécurisante, est pénible à actionner, enfin, la commande d’embrayage demeure trop dure pour un usage urbain.
Bon nombre d’options seront à même de corriger certains de ces défauts.

 - 
Infos en plus
Publicité